Les atouts de la formation continue pour les employeurs

Sommaire

La mise en place de dispositifs de formation continue est devenu un élément incontournable de la stratégie des entreprises : outil de performance, de fidélisation et d'amélioration de l'image, elle revêt aussi certains atouts financiers pour l'employeur.

Formation continue et employeurs : définition et principes

La formation continue s'adresse à tous les adultes ayant quitté le système de formation initiale et souhaitant progresser dans leur vie professionnelle, grâce à l'obtention d'un diplôme ou l'acquisition de nouvelles compétences. 

Chaque employeur (quels que soient le nombre de ses salariés, ainsi que la nature ou la statut juridique de son activité), doit participer au financement des actions de formation continue de son personnel et des demandeurs d'emploi. Il s'acquitte, pour cela, d'une taxe annuelle de participation à la formation professionnelle continue, dont le montant dépend du nombre de salariés.

Pour les employeurs, la formation continue présente de multiples avantages.

La motivation des collaborateurs face à la formation continue

Les carrières étant de plus en plus longues et variables, tous les salariés ont besoin de faire évoluer leurs compétences pour enrichir leur CV. Bien formés, ils sont assurés de rester performants et de ne pas perdre leur employabilité. 

En proposant des formations à ses salariés, l'employeur s'assure aussi que ces derniers se sentent soutenus et épaulés dans leur carrière. La formation continue est un réel levier de mobilité interne : c'est le moyen le plus sûr de pouvoir leur offrir des promotions basées sur les compétences réelles plutôt que sur l'ancienneté.

À la clé, pour les entreprises, des salariés fidélisés et un turn over limité, ce qui leur évite (notamment aux plus petites) des recrutements parfois très coûteux.

Formation continue et employeurs : les talents

Les entreprises qui mettent en avant l'accès à la formation continue sont plus attractives à l'embauche. Les jeunes diplômés et les cadres, en particulier, sont davantage attirés par un environnement professionnel propre à renforcer les connaissances et les valeurs professionnelles. Une bonne manière, donc, de s'attirer les publics les plus recherchés sur le marché.

Une meilleure gestion prévisionnelle des ressources humaines : formation continue et employeurs

Une bonne gestion de la formation continue peut permettre d’anticiper le départ en retraite de salariés ou de pourvoir à des créations de poste. La meilleure visibilité permise sur l'avenir est un vecteur de stabilité et de performance.

Former ses salariés aux progrès technologiques ou aux dernières normes en vigueur dans son secteur d'activité permet de se donner les moyens et outils pour s'adapter à un monde professionnel en constante évolution. À la clé, une meilleure adaptation, et même une longueur d'avance, sur ses concurrents.

Avoir des collaborateurs plus compétents et motivés permet normalement une hausse de la productivité moyenne de l'entreprise et une amélioration de la qualité de service rendu à la clientèle.

Formation continue et employeurs : valoriser l'image de l'employeur

Une entreprise conne pour la bonne qualité de sa politique de formation continue, du fait de la qualité de l'expertise de ses collaborateurs, bénéficie d'une meilleure image auprès de ses fournisseurs, prestataires et clients.

C'est aussi un moyen pour ses dirigeants de se montrer ouverts et humainement proches de leurs employés, et de cultiver la responsabilité sociétale (RSE) de leur organisation.

Certains dispositifs de formation continue en interne permettent aux employeurs de former des salariés qui deviendront très vite opérationnels. Au terme de sa formation, la nouvelle recrue sera plus vite familiarisée aux méthodes de travail et à la culture de l’entreprise,  le tout, en bénéficiant d'aides de l'État.

Le contrat d’apprentissage

Il permet à l'entreprise de bénéficier de l'aide unique à l'apprentissage (loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel). Cette aide remplace depuis le 1er janvier 2019 :

  • l'aide TPE jeune apprenti ;
  • la prime régionale à l'apprentissage ;
  • l'aide régionale au recrutement d'un apprenti supplémentaire ;
  • le crédit d'impôt apprentissage.

L'aide unique à l'apprentissage s'adresse aux employeurs de moins de 250 salariés qui concluent un contrat d'apprentissage à compter du 1er janvier 2019.

En plus de cette aide, l'entreprise peut bénéficier de :

  • la réduction générale des cotisations patronales qui remplace l'exonération spécifique de charges sociales pour les contrats d'apprentissage depuis le 1er janvier 2019 ;
  • la créance de taxe d'apprentissage pour les entreprises de 250 salariés et plus qui comptent plus de 5 % de jeunes en apprentissage ;
  • en cas de conclusion d'un contrat d'apprentissage avec un apprenti reconnu travailleur handicapé : aide d'un montant maximum de 3 000 €.

Le contrat de professionnalisation

Ses avantages pour l'employeur sont également multiples :

  • réduction générale des cotisations patronales (maladie, maternité, invalidité/décès, vieillesse, allocations familiales, FNAL, solidarité autonomie, retraite complémentaire, assurance chômage) ;
  • pas d’indemnité de fin de contrat pour les CDD ; 
  • aide forfaitaire de Pôle emploi d'un montant maximal de 2 000 € pour les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans ;
  • prime de 2 000 € maximum pour les entreprises qui embauchent un demandeur d'emploi de plus de 45 ans ;
  • en cas de conclusion d'un contrat d'apprentissage avec un apprenti reconnu travailleur handicapé : aide d'un montant maximum de 4 000 €.
Formation

Formation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les types de formation
  • Des conseils sur les modalités et le financement de sa formation
Télécharger mon guide