L'université, organisme de formation continue

Sommaire

La formation continue (ou tout au long de la vie) constitue l'une des missions principales des établissements d'enseignement supérieur, dont les universités, qui sont devenues l'un des acteurs majeurs du secteur. La formation continue à l'université est très large et présente de nombreux avantages, mais aussi certaines limites.

La formation continue à l'université : les missions

La filière de formation continue, ouverte par les lois de 1971, a été inscrite aux missions de l'université par la loi d’orientation sur l’enseignement supérieur d’Edgar Faure (novembre 1968), qui énonce dans son article 1 : « Les universités doivent concourir à l’éducation permanente à l’usage de toutes les catégories de populations et à toutes fins qu’elle peut comporter ».

En 1986, la loi sur l’enseignement supérieur réaffirme que les universités ont des missions de formation initiale et continue. Cette mission a été réaffirmée dans la loi LRU du 10 août 2007 sur l'autonomie des universités.

Selon le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, les établissements d’enseignement supérieur publics (universités, écoles et Conservatoire national des arts et métiers) ont accueilli près de 480 000 stagiaires en formation continue en 2014, pour un chiffre d’affaires de 455 millions d’euros. Près de 90 000 diplômes ont été délivrés en formation continue, dont les deux tiers sont des diplômes ou titres nationaux. Ils représentent 11 % de l’ensemble des diplômes nationaux délivrés par ce biais.

Les modalités de la formation continue à l'université

Publics concernés par la formation continue à l'université

La formation continue à l'université s'adresse :

  • aux personnes ayant interrompu leurs études et désireuses d'acquérir ou de développer une qualification, de valoriser leur expérience professionnelle. Cette catégorie est composée des salariés des secteurs privé et public, des non salariés (agriculteurs, artisans, commerçants et professions libérales), des demandeurs d'emploi ou des particuliers, inscrits à leur initiative pour suivre une formation de leur choix ;
  • aux employeurs (privés ou publics) souhaitant développer les compétences de leurs salariés.

Une offre très complète

Le principe : tous les diplômes proposés par les universités dans le cadre de la formation initiale sont accessibles en formation continue, sauf cas très spécifiques.

Les universités proposent une offre de formation continue très vaste :

  • formations diplômantes (DUT, licences, licences professionnelles, masters, doctorats…), sanctionnées par un diplôme d'État ;
  • titres d’ingénieurs ;
  • diplômes d’Université (DU) de tous niveaux ;
  • formations qualifiantes ou certifiantes (destinées à répondre à des besoins spécifiques ne nécessitant pas d’être sanctionnés par un diplôme ou une certification. Il en existe dans tous les domaines professionnels) ;
  • stages courts (accessibles notamment par le compte personnel de formation ou CPF).

Les universités assurent aussi la reconnaissance de l'expérience professionnelle :

  • la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) qui permet, sur la base de l’expérience, d’obtenir tout ou partie d’un diplôme ou d’un titre ;
  • des dispositifs permettant de dispenser d’un niveau de diplôme, y compris d’entrer à l’université sans le baccalauréat (Diplôme d’Accès aux Études Universitaires ou DAEU) ;
  • des modalités permettant d’adapter et de raccourcir des parcours de formation ;
  • des bilans de compétences.

Formation continue à l'université : les avantages

Les universités présentent un potentiel de formations inégalable, de tous niveaux et pour toutes disciplines ou métiers. L'organisation et les méthodes proposées sont parfaitement adaptées à la cible. Ainsi, le rythme et l'organisation sont souples : modules capitalisables, formations à temps plein ou à temps partiel, cours du soir, possibilité de créer des DU sur mesure en fonction des besoins du marché, parfois en partenariat avec des entreprises....

Des dispositifs de formation à distance sont également ouverts : e-learning, classes virtuelles....

Ainsi, ce type de formation permet d'apporter une réponse aux attentes des acteurs du marché du travail : 

  • un savoir-faire reconnu en ingénierie de formation ;
  • la capacité à délivrer des formations diplômantes (donc reconnues partout en France) ;
  • un large potentiel de recherche et de formation ;
  • des capacités d'innovation et d'adaptation aux besoins ;
  • une proximité géographique avec les utilisateurs.

Les limites de la formation continue à l'université

Dans son rapport sur la formation continue universitaire, publié en 2015, François Germinet, président de l'université de Cergy-Pontoise, visait un objectif d'atteindre le milliard d'euros de chiffre d'affaires pour les universités en 2020 grâce à celle-ci. Un chiffre qui ne sera sans doute pas tenu.

De nombreuses insuffisances persistent en effet, dans les domaines suivants :

  • mobilisation des enseignants-chercheurs ;
  • montage de services marketing et commercial adaptés ;
  • mise au point des formules à la carte ;
  • coordination et coopération des composantes des formations initiales et continues ;
  • fossé persistant entre universités et entreprises ;
  • freins juridiques et économiques.
Formation

Formation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les types de formation
  • Des conseils sur les modalités et le financement de sa formation
Télécharger mon guide