Sommaire

Les crédits ECTS (European Credits Transfer System) ont été crées pour faciliter la reconnaissance académique des études à l’étranger. Proportionnels au volume de travail à fournir par l’étudiant, ils permettent de mesurer le niveau d’études atteint.

Crédits ECTS : historique et définition

L’ECTS (European Credit Transfer System, ou Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) en français, est un système de crédits universitaires d’unités capitalisables et transférables, créé en 1989 par l’Union européenne (UE), dans le cadre de la Déclaration de Bologne. Cela a permis d’harmoniser les modalités de validation de l'enseignement supérieur dans les différents pays de l’UE.

Modalités de délivrance des crédits ECTS

Les crédits ECTS sont délivrés par les établissements d’enseignement supérieur. Il peut s’agir :

  • des universités (DUT, licences, masters, doctorats...) ;
  • des écoles spécialisées (écoles d'ingénieurs, de commerce, d'art, de travail social...);
  • des lycées, publics ou privés (classes préparatoires, BTS...).

Crédits ECTS : comptabilisation

Les crédits ECTS sont calculés en fonction de la charge de travail (1 crédit équivalant à 25 à 30 heures de travail, soit 1 500 à 1 800 heures de travail sur une année) qui prend en compte l'ensemble des aspects de la vie étudiante : 

  • cours magistraux ;
  • travaux pratiques ;
  • séminaires ;
  • stages ;
  • recherches ;
  • travail personnel ;
  • examens ;
  • objectifs de la formation.

Équivalences par niveau de diplôme et crédtis ECTS

Le principe est que chaque unité d’enseignement correspond à une matière et possède une valeur définie en ECTS, à raison de 30 crédits par semestre, soit 60 par année d’études. Pour valider un niveau d’études, l’étudiant doit valider un nombre variable de crédits, en fonction du diplôme préparé :

  • BTS, DUT et classes préparatoires aux grandes écoles (bac+2) : 120 crédits ECTS ;
  • DCG (diplôme de comptabilité et de gestion), licences (bac+3) : 180 crédits ECTS ;
  • master ou diplôme de grande école (bac+5) : 300 crédits ECTS ;
  • mastères spécialisés (bac+6) : 75 crédits ECTS en sus ;
  • doctorats (bac+8) : 420 crédits ECTS.

Crédits ECTS : avantages

Les crédits européens présentent plusieurs avantages.

Ils permettent de valider différents niveaux d’études, et ce, même en cas de pause dans son cursus. Une fois validé un certain nombre d'ECTS, on n'a pas, en effet, à repasser les crédits déjà validés, en cas de reprise d’études, même plusieurs années après. Les ECTS permettent aux établissements de créer facilement des passerelles/ équivalences entre les différentes filières. 

La labellisation ECTS accroît la notoriété des établissements dans la coopération européenne et internationale.

Permettant une reconnaissance des études et des diplômes dans l'ensemble de l’espace européen, le système ECTS simplifie la mobilité des étudiants, d’un établissement à un autre ou pour aller étudier dans d’autres pays de l'UE, pour un semestre ou une année d'études, notamment dans le cadre du programme Erasmus. 

Formation

Formation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les types de formation
  • Des conseils sur les modalités et le financement de sa formation
Télécharger mon guide